Rechercher

L’hypersensibilité




En société c’est parfois difficile d’être un hypersensible. Imaginez-vous dans une salle de miroir. Les miroirs sont les gens autour de vous. Moi je suis la personne qui parcourt cette salle tranquillement et paisiblement. Tout à coup un imprévue arrive et vous sautez 2 pieds en hauteur. Moi, c’est à ce moment que je pars en vrille et que je me cogne le nez à tous les miroirs. Ouf ça fait mal au body. Bien se body est mon coeur.


J’ai essayé dans le passé d’éteindre cette hypersensibilité. De la rendre neutre. Moins douloureuse. C’est à ce moment que j’ai écouté les autres. Baisse ton intensité, relaxe, calmes-toi tu es trop excité. en prenant cette vérité pour mienne je suis tombé dans l’anxiété et la dépression. Ça y étais j’avais réussi. J’avais, enfin trouvé la solution d’éteindre mon coeur. Bravo championne.


Je suis une personne qui voit la vie avec des lunettes roses. Je suis une femme qui s’émerveille d’un rien. Une personne avec un coeur d’enfant. La vie est belle en toute simplicité et j’entends même le bruit de la coccinelle qui trace sa route sur sa feuille. Chaque moment, chaque instant est pour moi un événement pour célébrer la vie. Voici qui je suis vraiment. Voici qui j’étais avant.


J’ai longtemps pensé que je n’étais pas romantique. Oh my god, je vois les oiseaux voler au ralenti chaque fois que je me promène en voiture au lever du soleil.


En c’est temps de confinement, je pense qu’il est essentiel voir même vitale de revenir sur tous nos démons. Je pense que la vie est en train de nous montrer le chemin de la libération et les plus sensibles vont trouver la route chancelante mais dont enrichissante au final.


Il y avait longtemps que je voulais écrire sur l’hypersensibilité. J’en aurai encore tellement long à dire. Ce temps de confinement me rapproche vraiment en profondeur de mon équilibre personnel. Depuis le début et pour toute raison je monte et redescends en flèche les vibrations qui traversent mon coeur. Je les laisse passer tel un éclair. Sans les retenir je libère ainsi toute la puissance du lâchez prise. Du laisser aller. De la liberté.


Merci la vie de me permettre de vivre ce moment d’évolution important pour la nature humaine. Merci la vie de me faire confiance au point de respecter ma vitesse et mes peurs. J’apprends beaucoup sur moi-même, sur mon essence et je vais en sortir gagnante sur toute la ligne. J’ai compris maintenant que l’équilibre n’est pas de toujours rester au centre mais seulement de bien maîtriser l’art d’y revenir. Un beau cadeau que j’ai reçu cette semaine a été de comprendre cet apprentissage important pour ma continuité. Maintenant laissons le temps faire son oeuvre.


Profitez de se confinement pour revenir sur vos priorités essentiel à votre vitalité. Je vous le promet votre vie ne sera plus jamais la même.


Véronique





39 vues
Contact
Véronique Côté
418-531-0866
info@signaturevero.com
 

    © 2018 Inspiré par Véronique Côté